Masseur-Kinésithérapeute

Objectifs de la formation

La formation prépare les stagiaires au Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute. Le Masseur-Kinésithérapeute rééduque et réadapte les déficiences motrices, les limitations fonctionnelles de la personne, à tout âge de la vie, sur prescription médicale dans un but d’entretien, de restauration, d’adaptation de la gestuelle ou d’optimisation de la fonction motrice.

Il réalise des actions de prévention, d’éducation thérapeutique et de dépistage (bilans ergonomiques, suivi de sportifs, …).

Il travaille au contact de patients, en relation avec différents intervenants (médecins, infirmiers, autres professions médicales ou paramédicales, éducateur sportif adapté…).


Conditions d’accès

Il est nécessaire d’avoir :

  • Un baccalauréat français ou le Diplôme d’Accès aux Études Universitaires (DAEU)
  • Un bon niveau dans les matières  scientifiques ainsi qu’en français (écrit et oral)
  • De réelles qualités d’écoute, d’ouverture, d’adaptabilité, de respect de l’autre et d’empathie
  •  Une aptitude au toucher
  •  Avoir 18 ans au 31 décembre de l’année
  • Une bonne représentation spatiale et conscience corporelle ainsi qu’une bonne condition physique
  • Une propreté et une hygiène irréprochables
  • Une autonomie dans les outils d’écriture et de lecture ainsi que dans les déplacements

Sont exigés :

  • les vaccinations obligatoires prévues par les textes réglementaires, notamment contre l’Hépatite B
  • Un certificat médical délivré par un médecin agrée par la délégation régionale de l’Agence Régionale de Santé (DT ARS) stipulant que le candidat n’est atteint d’aucune affection physique ou psychopathologique incompatible à l’exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute ».
  • Une notification d’orientation de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, ainsi que l’accord du Conseil Pédagogique
  • La Première Année Commune aux Etudes de Santé (PACES), une première année en Sciences et Techniques Physiques et Sportives (STAPS) ou une première année de licences en sciences validée, peut permettre un accès direct en IFMK si les outils de compensation sont maitrisés

Journée de pré-admission

Un entretien est réalisé en présence de la directrice de l’institut ainsi que de la psychologue. Sont abordés les axes suivants :

  • Le parcours scolaire et le parcours professionnel le cas échéant
  • La déficience visuelle
  •  Les outils palliatifs, notamment la locomotion et les outils d’écriture et de lecture
  • Le projet de formation

Durée et contenu

La durée des études est de 4 années de formation préparant au Diplôme d’État, dont le programme est réglementé par le Ministère de la Santé, et commun à tous les Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) de France.

Ces 4 années sont précédées d’une année spécifique dont le programme est basé en partie sur le programme de PACES et en partie sur le programme de la première année de STAPS.

Alternance sur les 5 ans de cours théoriques, de travaux pratiques et d’enseignements cliniques en stage. Les cours portent sur le fonctionnement du corps humain sain en premier lieu ainsi que les techniques de rééducation. Les pathologies et leurs rééducations sont abordées dans un second temps.


Validation

Le fonctionnement se fait sur un modèle universitaire. La validation se fait chaque semestre. Les stages doivent également être validés. L’accord du Conseil Pédagogique est indispensable pour passer de l’année spécifique à la première année d’études en kinésithérapie.

Le diplôme d’état clôt la formation.


Débouchés professionnels

Les masseurs-kinésithérapeutes peuvent exercer leur profession en cabinet libéral ou au sein d’établissements de soins (hôpital, clinique, centre de rééducation, maison de retraite, maison de santé…)